Objectifs et tâches

Objectifs et tâches

La fondation Centre suisse de compétences en matière d’exécution des sanctions pénales a pour but d'appuyer la Conférence des directrices et directeurs des départements cantonaux de justice et police (CCDJP), les cantons et les trois concordats intercantonaux sur l'exécution des sanctions pénales en matière de planification stratégique et de développement de l'exécution des sanctions au niveau national.

Objectifs

Les objectifs principaux du CSCSP sont:

  • de fournir une contribution essentielle à l’harmonisation et coordination de toutes les questions importantes de la privation de liberté en Suisse 
  • d’assurer et améliorer la qualité de l’exécution des sanctions en Suisse

notamment dans les domaines de prestations:

  • santé 
  • sécurité
  • formation pour toutes les professions de l’exécution des sanctions ainsi que pour les personnes détenues dans les institutions de privation de liberté 
  • surveillance et analyse des capacités 
  • orientation vers les délits et les risques
  • groupe de réflexion 

Tâches

Le CSCSP a pour tâches:

  • d’offrir la formation, formation continue et formation de cadres, théoriques et orientées vers la pratique, des professionnel-le-s de l’exécution des sanctions pénales, ainsi que la formation de base des personnes détenues
  • d’appuyer la CCDJP, les concordats et les cantons en matière de planification stratégique et de développement de l’exécution des sanctions 
  • d’élaborer, sur mandat de la CCDJP, des standards communs et des recommandations pour le développement, la planification et la mise en œuvre de l’exécution des sanctions pénales
  • de détecter, analyser et gérer des problématiques d’actualité et futures d’importance nationale en vue d’une exécution des sanctions de haute qualité et fonctionnant de manière efficace
  • d’analyser, documenter et diffuser le savoir-faire professionnel et organisationnel ainsi que les bonnes pratiques de l’exécution des sanctions pénales en Suisse dans le contexte européen
  • d’approfondir et encourager l’échange et la coordination interdisciplinaire entre les cantons, les concordats et les différents organes spécialisés et d’organiser des structures propices à un dialogue actif 
  • d’aborder des thèmes importants par une approche concertée dans le cadre de coopérations, et de stimuler et contrôler la mise en œuvre des résultats.